25/11/2014

Après la visite commentée par Marie-Chantal FERRIOL, l'église Saint-Gimer n'a plus de secrets pour nous

Carcassonne 22-11-2014 008.JPG
De nombreux adhérents s'étaient donnés rendez-vous pour cette visite.
Photos: Association des Amis de la Ville et de la Cité de Carcassonne
----------------

Nous étions environ 70 samedi dernier pour assister à la visite de
l'église Saint-Gimer
sous la conduite experte de
AAVC SAINT-GIMER 2014 (5).jpg
Marie Chantal Ferriol.

Entièrement dessinée par le célèbre architecte
église saint-gimer,eugène viollet-le-duc,françois de la bouillerie,association des amis de la ville et de la cité de carcassonne
Eugène Viollet-le-Duc
(Paris-1814-Lausanne 1879),
l'église Saint-Gimer est sa première réalisation ex-nihilo,
construite pour s'intégrer dans le paysage entièrement renouvelé de la Cité
qu'il était aussi en train de restaurer.
Après avoir connu un chantier mouvementé
(il faut souligner en particulier l’opiniâtreté du curé de la paroisse Joseph Bruel
sans qui l'édifice n'aurait peut-être jamais vu le jour sur le site de la place de l'Oum),
elle fut achevée sous la direction de son concepteur et consacrée
le 22 juin 1859 par l'évêque
François Roullet de la Bouillerie.jpg
François-Alexandre Roullet de La Bouillerie
(Paris 1810-Bordeaux 1882).
St Gimer 1 Ministère de la Culture Jean-Eugène Durand.jpg
St Gimer 2 1891 Ministère de la Culture Jean-Eugène Durand.jpg
St Gimer 3 Ministère de la Culture Jean-Eugène Durand.jpg
Photos (1891): Jean-Eugène Durand / Ministère de la Culture.
-------------

L'architecte a réussi ici un bel exemple de construction simple et fonctionnelle.
Pour l'occasion, il s'est inspiré de plusieurs églises gothiques de la région,
en particulier des modèles offerts par plusieurs établissements cisterciens
(Saint-Michel de Gaillac, Saint-Vincent de Carcassonne, Lagrasse,
Alet, Villelongue, Le Thoronet, etc.).
église saint-gimer,eugène viollet-le-duc,françois de la bouillerie,association des amis de la ville et de la cité de carcassonne
Il a eu également le souci de nombreux détails de la partie décorative en dessinant
l'autel principal de l'église, la chaire, le décor des chapelles,
les supports de bougie et les grilles.
Carcassonne 22-11-2014 029.JPG
A ce titre, on peut affirmer qu'il a conçu Saint-Gimer
comme une véritable démonstration
de son savoir-faire unique tout en montrant qu'il était capable d'intégrer
les contraintes financières imposées par ses commanditaires.
AAVC SAINT-GIMER 2014 (4).jpg
En 1867, dans un lettre adressée au maire de Carcassonne,
le curé Fil se montrait très fier de cette "belle église" qui ne laissait rien à désirer,
"ni pour l'exigence de l'art, ni pour la solennité du culte".
AAVC SAINT-GIMER 2014 (2).jpg
Carcassonne 22-11-2014 033.JPG
Carcassonne 22-11-2014 015.JPG
Plan Saint Gimer 2014.jpg

07/06/2014

Une exposition à découvrir au château comtal pour le bicentenaire de la naissance de Viollet-Le-Duc

Affiche VLD Carcassonne.JPG
Pour célébrer le bicentenaire de la naissance
d'Eugène Viollet-Le-Duc
(1814-1819),
Le Centre des Monuments Nationaux
présente
du 13 juin au 21 septembre
au château comtal de la Cité de
Carcassonne
une exposition intitulée
VIOLLET-LE-DUC  (TRAIT POUR TRAIT)

Artiste complet, Viollet-le-Duc crée un patrimoine national médiéval dans lequel l’unité de style du monument est respectée. Sa notion de « restauration » s’inscrit dans le contexte plus général du XIXe siècle. Cet autodidacte au savoir encyclopédique est également l’auteur de plusieurs ouvrages comme le "Dictionnaire raisonné du mobilier français et le Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XIVe siècle".

Carcassonne fait partie des nombreux chantiers entrepris par Eugène Viollet-le-Duc, dans le cadre de sa campagne de restauration des monuments historiques français. On peut aussi citer la basilique de la Madeleine à Vézelay, le château de Pierrefond ou la basilique de Saint-Denis

Des documents graphiques originaux provenant des Archives départementales de l'Aude et de l’Oise sont présentés au public pour l’événement. Ces dessins permettent de comprendre la logique du restaurateur.  Le dessin met en avant son travail d’observation. Il prend le parti de réinventer les formes et les silhouettes pour donner une seconde vie au monument qu’il restaure. La rénovation est faite pour réhabiliter un patrimoine complet et harmonieux. C’est une période de redécouverte du Moyen-Âge par la littérature romantique.

L’exposition présente le travail dans sa globalité : de la réflexion à la mise en action. Les explications s’appuient sur deux exemples de monuments : la cité de Carcassonne et le château de Pierrefonds. Des plâtres, du mobilier et des publications originales issus des collections du Centre des monuments nationaux, viennent éclairer le processus imaginatif de l’architecte.

Les travaux de ces deux monuments nationaux sont présentés par une projection numérique et un film. Chaque film de 9 minutes fait appel à deux experts:
Olivier Poisson pour Carcassonne et Jean-Paul Midant pour Pierrefonds.

Une collaboration avec le CNRS et le MAP (Modèles et simulations pour l’architecture et le patrimoine) accompagne l’exposition et permet aux visiteurs de s’immerger dans un Moyen-Âge retrouvé. Les projections numériques plongent le visiteur dans l’univers coloré « viollet-le-ducien ». Des documents d’archives numérisés restituent les traits des deux monuments. Enfin, les décors peints de Pierrefonds et les vitraux de la basilique Saint-Nazaire et Saint-Celse de la cité de Carcassonne font l’objet d’une projection grand format.

carton expo Viollet-le-Duc05062014_0001.jpg
carton expo Viollet-le-Duc05062014.jpg

http://www.monuments-nationaux.fr/fichier/pre_document/13...